Keyword - Intel

Entries feed - Comments feed

23 November 2008

New Machine

In order to do some Windows development for VLC, I just bought myself a new machine:

  • Intel Core 2 Quad Q9550
  • Noctua NH-U12P
  • 2x2GB G.Skill RAM
  • Asus P5Q-E
  • Radeon HD4670
  • Pioneer DVD-Drive
  • Samsung Spinpoint F1 1TB
  • Sonata 3 Case

Issues

I had huge issues to make this working correctly.

Motherboard

First, my Asus board controller was completely broken... I couldn't boot ANY install CD and memtest was screaming so much...

I went back to the store to change it...

Graphic Card

I initially had the gigabyte HD4670, with a native HDMI output.

The fan was so load (100%) all the time that this was such a pain, I couldn't deal with it.

I went back to the store, and they changed it to another Gigabyte that had the same problem. Therefore, they gave me a Sapphire and the card has been working great so far.

ATAPI CD-ROM

Finally, I couldn't boot the Vista 64bits CD because of some issue that made the installer crash. In fact, when trying to load a driver to run the CD, the Vista64bit installer from the CD was just crashing...

I tried different stuffs, but my old DVD writer could get an improvement with the rest of the machine...

Impressions

The computer is very fast and Vista64 is not that bad... Windows still crashes way too much (one BSOD every 2 days or so, usually in USB driver or NTFS driver), but well, what did I expect?

22 March 2008

Création de centres de recherche universitaire avec Microsoft et Intel

Multi-core et programmation

Le ralentissement de l'augmentation des performances pures des processeurs et de leur montée en fréquence a poussé les fabricants de microprocesseurs à utiliser des techniques pour multiplier le parallélisme des machines. Ainsi, la multiplication du nombre de coeurs dans les microprocesseurs et l'utilisation de technologies comme l'HyperThreading (plusieurs tâches simultanées sur un seul coeur), ont augmenté le nombre de tâches que les processeurs pouvaient exécuter en parallèle et concurrentiellement. Cette tendance ne semble pas prête de s'inverser, au vu des prévisions d'Intel.

Malheureusement, les techniques de programmation parallèle, dite de type "multithreadé", restent très complexes et ne se sont pas suffisamment adaptées à ces changements. Tout d'abord, les bibliothèques de programmation parallèle sont assez nombreuses et ne sont pas assez standardisées. En outre, ces nouveaux paradigmes rendent la programmation plus complexe et introduisent de nouvelles sources d'erreurs possibles.

Microsoft & Intel investissent dans les universités.

Afin de travailler sur ce sujet, Microsoft Research et Intel R&D ont annoncé, cette semaine, un partenariat de recherche avec l'université de Berkeley (Université de Californie) et l'université de l'Illinois à Urbana-Champaign (UIUC) afin de créer deux centres nommés "Universal Parallel Computing Research Centers" (UPCRC).

Ces universités ont été choisies parce qu'elles se sont déjà illustrées dans le domaine, notamment le département EECS de Berkeley. Le très renommé professeur David Patterson, spécialiste d'architecture des ordinateurs, de l'université de Berkeley, dirigera un de ces centres. Les professeurs Marc Snir et Wen-Mei Hwu d'UIUC codirigeront l'autre centre.

Microsoft et Intel investiront 20 millions de dollars dans le projet sur 5 ans, et les deux universités financeront 15 autres millions dans le même laps de temps.

Sources et liens

  1. Annonce
  2. White Paper sur la programmation parallèle du département EECS de Berkeley

5 March 2008

Nouveautés chez les fabricants américains de microprocesseurs.

Malgré la suprématie très large d'Intel sur son concurrent AMD, le secteur des microprocesseurs multiplie les annonces et reste très concurrentiel.

Intel Atom

Intel, dont les résultats financiers pour le premier trimestre ont été revus à la baisse à cause de la baisse des mémoires de type NAND, vient d'annoncer son architecture x86 à très basse consommation: Centrino Atom.

La plateforme Centrino Atom consiste en un processeur à très basse consommation, nommé Atom (anciennement Silverthorne) et un chipset spécifique. Le processeur Atom comporte 47 millions de transistors sur un cœur de 25 mm^2 gravé en 45nm et est basé sur une architecture de type Merom, très simplifiée. Les cellules SRAM utilisées dans Silverthorne utilisent 8 transistors, au lieu des 6 nécessaires pour un processeur de type Core 2, afin de minimiser la consommation énergétique, qui varie entre 0.6 et 2 Watts de TDP.

Atom est un processeur qui supporte l'hyper-threading et comporte un pipeline à 16 étages ne supportant pas les instructions non-ordonnancées, afin de simplifier la complexité. Ce processeur peut décoder simultanément 2 instructions x86, possède deux unités en virgule flottante: une dédiée aux additions et une aux multiplications, deux unités entières et une unité SIMD de type SSE. La mémoire cache de niveau L1 fait 56Ko et celle de niveau L2 fait 512Ko.

Intel compte ainsi attaquer le marché de l'embarqué, chasse gardée de ARM, car ce marché d'appareils portables est très porteur et permettrait à Intel d'accéder un nouveau marché.

AMD 780 et 780G

De son coté, AMD vient d'annoncer des nouveaux chipsets et une nouvelle plate-forme pour les cartes mères dites intégrées. En utilisant les technologies d'ATI, le fondeur propose une solution intégrée ayant des performances graphiques correctes, pouvant décoder les vidéos HD encodées en H.264 ou VC-1 et supportant DirectX 10 et les Shader Model 4.0.

La plate-forme est composé d'un contrôleur « nord » (NorthBridge) de 205 millions de transistors, gravé en 55nm qui s'occupe de la partie graphique, des sorties vidéos et HDCP, et des ports PCI Express, et d'un contrôleur « sud » classique (SouthBridge), gérant les autres entrées/sorties. Les interactions avec le processeur se font en utilisant la norme HyperTransport 3.0, et le contrôleur mémoire est intégré au processeur.

AMD compte ainsi proposer pour le marché d'entrée et de moyen de gamme une solution complète, utilisant les dernières technologies disponibles et apportant des performances graphiques honorables, meilleures que les solutions embarqués habituelles mais en deçà des performances des solutions graphiques spécifiques. Ce secteur de marché est un secteur où Intel est très majoritaire.

6 February 2008

Intel à la conférence ISSCC à San Francisco: Tukwila et PRAM

L'International Solid State Circuits Conference s'est déroulée à San Francisco, Californie, du 3 au 7 février 2008. Cette conférence annuelle présente des avancées dans les circuits intégrés (IC). Cette année, Intel a présenté deux grandes innovations : le processeur Tukwila et une nouvelle technologie de mémoire à changement de phase.

La première grande annonce concerne le nouveau processeur Itanium, processeur très haut de gamme pour le calcul haute performance (HPC). La nouvelle génération, appelée Tukwila, gravée en 65nm, présente plusieurs innovations pour Intel. Ce processeur sera quadruple-cœur, embarquera jusqu'au 30Mo de cache, intégrera le contrôleur mémoire, supportera l'Hyper-Threading et dépassera les 2 milliards de transistors, ce qui en fait le plus gros processeur jamais créé. Tukwila sera disponible pendant le second semestre 2008.

L'architecture Itanium a toujours péché par sa lenteur relative de ses accès mémoire par rapport à sa capacité de calcul. Malgré des caches de niveau 2 et 3 de tailles gigantesques par rapport aux processeurs de bureau, ces processeurs sont fortement pénalisés lorsque le volume de données est plus important et que le nombre de calculs par donnée est relativement moins important. Pour palier à ces problèmes, Intel introduit un système de contrôleur mémoire à l'intérieur du processeur cadencé à la même fréquence, qui sera couplé à un système d'interconnexion inter-processeur, un bus à très haute vitesse, remplaçant le FSB (Front Side Bus). Ce dernier système, anciennement appelé CSI, nommé QuickPath est comparable à la technologie HyperTransport d'AMD. QuickPath sera aussi présent sur les futurs processeurs professionnels Xeon de type Nehalem, ce qui permettra d'utiliser des chipsets identiques pour les futurs Xeon et les Tukwila.

En outre, lors de cette conférence, des chercheurs d'Intel en partenariat avec STMicroelectronics, ont présenté un papier de recherche sur la possibilité de doubler la capacité des mémoires à changements de phase. En effet, au lieu d'utiliser seulement deux états (l'état amorphe et l'état cristallin), ces chercheurs ont montrés comment utiliser deux autres nouveaux états intermédiaires exploitables, ce qui permet donc de doubler la quantité d'information stockée.

Ils utilisent un verre de chalcogénure, nommé GST (Ge2Sb2Te5), contrôlé par un micro-radiateur programmé par un algorithme sur la puce. Ces micro-radiateurs permettent d'atteindre les 4 états nécessaires. La lecture se fait par mesure de la résistance électrique entre deux électrodes positionnées sur chaque cellule de stockage.

Cette avancée dans la mémoire à changement de phase (PRAM) permet à cette technologie, encore à l'étude, de se rapprocher des capacités de stockage des mémoires flash.