L'état du Nouveau Mexique, situé entre l'Arizona et le Texas, dans le Sud-ouest des États-Unis, vient d'annoncer des investissements privés importants dans l'énergie solaire et la construction d'une grande usine pour la fabrication de panneaux solaires, près d'Albuquerque, la plus grande ville du Nouveau Mexique.

La branche américaine de l'entreprise allemande Schott a ainsi annoncé, le 3 mars dernier, en présence du gouverneur du Nouveau Mexique, son intention de construire une grande usine près d'Albuquerque, avec un investissement initial de 100 millions de dollars, pouvant monter jusqu'à 1 milliards de dollars dans les prochaines années. Cette usine doit commencer à produire début 2009 et consacre les investissements, légaux et financiers, fait par le gouvernement du Nouveau Mexique visant à accélérer le développement des technologies solaires et la production d'énergie solaire sur son territoire.

En effet, de par sa position géographique, le Nouveau Mexique offre un des meilleur taux d'ensoleillement des USA et une quantité de radiations solaire supérieure à 6kWh/m2 par jour sur la plupart de son territoire. Le Nouveau Mexique se présente ainsi comme une région propice pour l’énergie solaire.

Cependant, la plupart des investissements solaire ont été fait jusqu'à présent dans les États voisins, pour plusieurs raisons. Le Colorado, de par la présence du NREL (National Renewable Energy Laboratory) à Boulder, a d'abord attiré de nombreux investissement gouvernementaux; le Nevada et le Sud de la Californie ont, pour leur part, concentré les premiers investissements dans le solaire autour du désert du Mojave, où l'ensoleillement est le plus élevé des USA. Le Nouveau Mexique veut aussi se développer dans ce secteur en pleine expansion.

La nouvelle usine s'implantera au sud d'Albuquerque, à Mesa Del Sol et devrait créer de nombreux emplois et produire pour 64 Mégawatts de panneaux solaires lors de sa première année de production. Cette création d'emplois est la bienvenue pour la ville d'Albuquerque qui a vu Intel réduire ces effectifs dans la région.